1100073SOL
 
A LA FOIRE
Des coeurs

À la foire des cœurs il y avait un poète

qui fabriquer des mots en bulles de savon 

On croyait qu’il avait un peu perdu la tête

car ces mots éclataient en touchant les plafonds

ce ne fut qu’à la nuit quand les lumières pâles

reflétèrent ses mots inscrits en vers luisant 

 

qu’on pu lire soudain une phrase banale

au plafond imprimé par ses éclatements.

 

Et la phrase n’avait que bien peu d’importance

elle disait je crois de s’aimer, de s’aimer, de s’aimer

tant et plus part delà l’espérance puis par delà l’amour :

un bail d’éternité...

 

 Alors on regarda le garçon aux miracles. 

 Il avait tant de bleus au fond de son regard

que ses regards croisés prêchèrent la débâcle

et que l’on s’aperçut qu’on était en retard. 

 

en retard de s’aimer, en retard de le dire,

en retard de vouloir, de croire éperdument, 

en retard d’un avoir qu’un petit point de mire

pour viser le destin qui filait dans le vent

Louis Amade

J'espère que ce texte vous aura inspiré. Prenez le temps de savourer chaque instants, profitez, souriez, amusez-vous et vous allez vivre une journée inoubliable. Si vous souhaitez me partager vos impressions, n'hésitez pas à m'adresser un petit mot.